Le viol est défini par le Code pénal (article 222-23) comme tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise. C’est un crime passible de la cour d’assises. 

On distingue le viol des autres agressions sexuelles à travers l’existence d’un acte de pénétration qui peut être vaginale, anale ou buccale. Cet acte peut être réalisé aussi bien avec une partie du corps (sexe, doigt…) qu’avec un objet. 

Si vous avez des questions sur ce que vous avez pu subir pour en connaître le catégorie pénale n’hésitez pas à contacter les maisons de justice de votre ville ou les personnes qui travail dans ce domaine car malheureusement en terme de justice il peut parfois avoir une différence entre les faits et les réalités pénales.


Souvent serviable et faisant partie du cercle familial ou du quotidien de l’enfant, le pédophile est insoupçonnable, rassurant et profite de la « légitimité » que lui confèrent ses actes ou son statut auprès de la victime.

.

LE PÉDOPHILE, UN MANIPULATEUR !

  • Le pouvoir séducteur des violeurs sur les enfants est très subtile car les pédophiles les attirent par des choses qu’ils aiment, du chantage ou un excès de confiance. Le pédophile est un adulte en apparence rassurant pour l’enfant. Il peut être un parent, un animateur, un professeur, un chef religieux,un coach, un beau-père, un voisin de confiance etc.

L’innocence et l’ignorance des enfants les rendent vulnérables car cela permet aux pédophiles d’exercer leur pouvoir manipulateur avec des phrases rassurantes ou menaçantes : « C’est ma façon de t’aimer », « C’est notre petit secret », « Ne le dis à personne », « si tu le racontes, je te ferai… »,  « Si tu en parles, il t’arrivera des malheurs, la colère de Dieu s’abattra sur toi », « Si tu trahis notre secret, je ne rendrai plus tel service » etc…

Parfois les mots ne sont pas nécessaires car la posture et l’influence de l’agresseur sur la victime et son entourage ont déjà du poids.

Beaucoup de facteurs permettent aux pédophiles de manipuler les enfants comme leur situation familiale, les tabous socio-culturels et religieux, pour ne citer que cela.

LE PÉDOPHILE INCONNU.

  • Pour les pédophiles inconnus, ne faisant pas partie du cercle familial ou du quotidien de l’enfant, ces derniers attirent les victimes avec des bonbons, des jeux vidéo, des animaux, des histoires mensongères « je suis l’ami de tes parents je te ramène chez toi » . Dès qu’ils réussissent à attirer l’enfant vers eux, la peur paralysera ces victimes face à ce qu’elles voient ou subissent ensuite…

Imaginez le choc émotionnel et psychologique d’un enfant lorsqu’il se retrouve soudainement enlevé par un inconnu loin de ses parents et de ses repères, dans un lieu inconnu, où l’on pratique sur son corps, des actes jusque là inconnus pour lui. Outre la peur générée par tant de facteurs inconnus, l’enfant dont l’on viole d’abord l’innocence, ensuite la pudeur puis le corps sous des menaces ( de mort en général), en conserve sans aucun doute, s’il en sort vivant, des séquelles indélébiles.

Les méthodes du pédophile, tantôt rassurant, tantôt dans l’intimidation, s’adaptent à la vitesse d’obtention de ce qu’il veut. Les violence des mots varie de façon ascendante ; On passe alors des compliments du début, « tu es belle », « tu es une gentille petite fille » aux menaces pressantes « plus vite tu te laisseras faire, plus vite cela sera fini », « si tu cries ou bouges je te tue ». L’enfant paralysé par la peur, finit par se laisser faire, ce qui ne lui épargne pas pour autant, le reste du dessein macabre du pédophile comme le démontrent plusieurs affaires de pédophilie où les fillettes n’ont pas été retrouvées vivantes. Quelle que soit la culture, nul ne peut parler de consentement, dès lors qu’un adulte force  « l’approbation » d’un enfant pour des actes sexuels.

.

LE MOT DE MRS K

.

À toi qui as été victime de pédophilie, sache que tu n’es coupable de rien. Tu es bel et
bien une victime. Que tu te sois défendu(e) ou pas, sort de cette culpabilité car seul ton agresseur en est l’unique coupable. Il a abusé de ton innocence et de ton ignorance, ne le laisse pas ravir ton avenir et ton bonheur. Choisis la liberté, choisis la vie!

Vous trouverez dans la rubrique « prévention » des articles qui vous aideront à protéger et accompagner vos enfants.

C’était Mrs K pour te soutenir!

.


.

J’espère que cet article vous a éclairé.


Tu as aimé cet article ? En le lisant tu as peut-être pensé à une personne qui serait encouragée à sa lecture. Je t’invite à le partager en cliquant sur le bouton de partage de ton choix ci-dessous. Ton geste peut aider une victime de ton entourage proche sans que tu ne le saches. Tu peux aussi me laisser un commentaire. Merci !


C’était l’équipe des LVPE pour vous soutenir .


Nous contacter : mrsk@leviolparlonsen.com