Le tabou culturel, c’est quoi?

Le tabou culturel est tout ce qui ne se dit pas, au nom de la culture, surtout dans le domaine sexuel.

Le tabou culturel n’a ni statut social, ni foi, ni couleur…. 

Il peut être imposé aux victimes même dans un pays libre et interdisant de telles pratiques.

Dans certaines communautés, la culture a plus de poids que les lois de la République. 

Le tabou culturel influence le mode de vie. Parfois certaines cultures imposent d’être distant, pudique…  Parfois on ne parle pas librement de sexualité, on a interdiction de parler ou fréquenter librement le sexe opposé… c’est là où les pires abominations peuvent être commises (par exemple : les cultures afro, orientales, indiennes… )

Parler de sexualité est comme un blasphème même pour une simple conversation entre mère et fille, sans faire de généralité bien entendu. 

Par contre, c’est dans ces mêmes cultures que l’on retrouve les mariages forcés, les mariages précoces d’enfants à peine pubères, acceptés au nom de la culture. 

Ces pratiques sont acceptées même aux yeux de la justice de certains pays… 

Quand le viol est devenu un motif de mariage pour l’honneur, quand le viol est un crime d’honneur!

Certaines victimes restent emprisonnées dans la souffrance car oui, au nom de la culture, on est prêt à accepter les pires abominations par peur du rejet, de la honte, des moqueries, du déshonneur de la communauté culturelle.

On paralyse et culpabilise les victimes!

Ce genre de problème se règle en communauté.

  « Chez nous la coutumes veut que… »

 « Cela se fait ainsi depuis des générations… »

La culture est censée être une véritable richesse et non pas un piège ou une couverture perverse pour assouvir les pulsions ou besoin de personnes mal intentionnées. 

Le tabou culturel, dans le domaine des viols et agressions sexuelles, expose les victimes à de très grand danger et permet aux agresseurs d’agir en toute impunité à la connaissance et vue de tous !

Si ce sujet te concerne ou concerne un proche, ne laisse plus ce tabou te détruire libère-toi et parles-en !