Le viol est défini par le Code pénal (article 222-23) comme tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise. C’est un crime passible de la cour d’assises.

On distingue le viol des autres agressions sexuelles à travers l’existence d’un acte de pénétration qui peut être vaginale, anale ou buccale. Cet acte peut être réalisé aussi bien avec une partie du corps (sexe, doigt…) qu’avec un objet.

Si vous avez des questions sur ce que vous avez pu subir pour en connaître le catégorie pénale n’hésitez pas à contacter les maisons de justice de votre ville ou les personnes qui travail dans ce domaine car malheureusement en terme de justice il peut parfois avoir une différence entre les faits et les réalités pénales.

.

Comme nous l’avons abordé dans les précédents articles, les violeurs peuvent être des personnes proches de leurs victimes ou au contraire, de parfaits inconnus. Ces violeurs d’un soir, sont d’une personnalité très sournoise, car ils opèrent comme des prédateurs en repérant par avance leurs proies qu’ils prennent le soin d’étudier par avance, de près ou de loin.

.

UN MODE OPÉRATOIRE RÉPÉTITIF.

  • Souvent récidivistes et poussés par leurs pulsions aussi malsaines qu’obsessionnelles, les violeurs inconnus partent à la  « chasse », à la recherche de la proie parfaite. Les victimes sont sélectionnées selon des critères qu’ils prédéfinissent pour assouvir leur pulsions. 

Une fois la victime choisie, ils passent à l’action, souvent en jouant sur l’isolement d’une rue peu passante, les horaires tardifs d’une journée et la solitude de la victime dans le lieu du viol ou au contraire , en jouant sur la foule et l’anonymat qu’elle confère lors d’une fête ou d’une manifestation publique par exemple, ou encore dans un contexte de guerre. Le violeur inconnu se sent puissant et invincible. Il n’hésite donc pas à faire preuve de violence allant jusqu’à contraindre la victime sous la menace d’une arme. Seules les victimes les plus chanceuses, arrivent à rester en vie.

FORME DE DÉMENCE .

  • Il n’est pas rare de noter une certaine forme de dédoublement de la personnalité ou de démence dans l’attitude des violeurs inconnus, souvent difficiles à cerner. Certains sont jugés inaptes pour des raisons de pathologies psychiatriques lors des procès ayant vocation à les condamner.

Pourtant, chose paradoxale, ces profils d’agresseurs sont capables de planifier leur mode opératoire et de créer des bunkers pour séquestrer leurs victimes pendant des semaines, des mois, voire des années. Le dédoublement de personnalité passe par une vie double, le violeur inconnu pouvant être à la fois, un bon père de famille, employé modèle ou autre la journée et prédateur sexuel la nuit. 

Aucune émotion, aucune empathie, aucune culpabilité ne résiste face à l’obsession sexuelle d’un prédateur inconnu, les victimes deviennent alors des choses dont il se sert à sa guise. 

Lorsque ces violeurs sont arrêtés, leur raison d’être est de passer à l’action pour faire culpabiliser les victimes en prétextant la tenue vestimentaire, le fait que l’agressée ait été seule dehors à une heure tardive, sa chevelure, sa démarche, le fait qu’elle ait donné un renseignement jugé alors comme étant un signe d’approbation ou une invitation à l’acte sexuel etc…
Ces propos constituent une blessure supplémentaire infligée aux victimes, souvent lors des procès où l’agresseur déverse sa haine, son mépris , son dédain face à la victime afin de l’humilier et de la réduire à néant.

LE MOT DE MRS K

.

Sache que rien ne justifie ce que tu as subi. Sors des raisonnements culpabilisants et choisis la vie. Ne laisse ni enquêteur, ni avocat ni juge ni parent, ni personne te laisser croire que ta tenue, ton attitude, ta démarche ou autre raison quelle qu’elle soit serait à l’origine de ce que tu as vécu.

C’était Mrs K pour vous avertir !

.


.

J’espère que cet article vous a éclairé.


Tu as aimé cet article ? En le lisant tu as peut-être pensé à une personne qui serait encouragée à sa lecture. Je t’invite à le partager en cliquant sur le bouton de partage de ton choix ci-dessous. Ton geste peut aider une victime de ton entourage proche sans que tu ne le saches. Tu peux aussi me laisser un commentaire. Merci !


C’était l’équipe des LVPE pour vous soutenir .


Nous contacter : mrsk@leviolparlonsen.com